Mieux construire nos bâtiments, nos rues, nos quartiers, nos agglomérations

En route vers une mobilité durable et carboneutre d'ici 2050

14 décembre 2020

À la croisée des chemins en matière de climat et d’aménagement, le Québec fait également face à une crise d’une ampleur inégalée : la pandémie de COVID-19. Alors que celle-ci a mis en lumière et accentué les multiples vulnérabilités – économiques, sociales et environnementales – de notre société, le secteur du transport est commun a été disproportionnellement affecté. Toutefois, le choc de la crise sanitaire ne remet pas en question le rôle essentiel, tant sur le plan économique et que social, du transport collectif. Son développement demeure aussi une des clés de la lutte contre les changements climatiques.

C’est dans ce contexte qu’Équiterre et Vivre en Ville saluent l’élaboration du Plan stratégique de développement du transport collectif (PSD) et l’énoncé de principes résolument en faveur de de la mobilité durable. Les deux (2) organisations joignent leur voix pour soumettre leurs recommandations à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

Ce mémoire n’analyse pas en détail la planification présentée dans le PSD. Il se concentre plutôt sur l’approche qui guidera sa mise en œuvre, et soumet des recommandations précises notamment en ce qui a trait au financement du transport collectif et à l’implantation de mesures préférentielles pour bus.

Sommaire des recommandations

Recommandation 1

Adopter un Plan stratégique de développement du transport collectif à la fois ambitieux et rigoureux.

Recommandation 2

S’assurer que l’ambition du PSD en matière de mobilité durable, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de congestion routière s’arrime ou dépasse les objectifs du Québec notamment dans la Politique de mobilité durable 2030, le Plan pour une économie verte 2030 et le Plan métropolitain d’aménagement et de développement.

Recommandation 3

Rehausser l’ambition du PSD en matière de sécurité routière et s’inspirer des meilleures pratiques comme la Vision zéro.

Recommandation 4

Assurer une planification intégrée et ambitieuse du développement du transport collectif à long terme qui contribue à l’atteinte des objectifs de carboneutralité du Québec d’ici 2050 et favorise la résilience des modes de transport durables.

Recommandation 5

Tenir compte des nouveaux enjeux et des opportunités soulevés par la hausse du télétravail afin d’assurer l’atteinte des objectifs de part modale pour les modes de déplacement durables en accentuant les efforts en matière de réduction de l’auto solo.

Recommandation 6

Inscrire le PSD dans l’approche Réduire-Transférer-Améliorer.

Recommandation 7

Faire du guide d’aménagement des corridors de transport collectif un pilier du PSD.

Recommandation 8

Élaborer et mettre en œuvre le guide d’aménagement des corridors de transport collectif en collaboration avec le public, les partenaires institutionnels et des expert.e.s en aménagement.

Recommandation 9

Identifier avec précision les besoins financiers nécessaires à la réalisation du PSD et rallier les partenaires afin d’adopter des solutions de financement.

Recommandation 10

Faire preuve de leadership afin de stimuler la réflexion et l’adhésion pour déployer des mesures écofiscales dédiées au financement de la mobilité durable dans les villes de la région.

Recommandation 11

Analyser les diverses mesures d’écofiscalité applicables pour favoriser l’adoption de comportements de mobilité plus durables et utiliser ces mesures à la hauteur des besoins.

Recommandation 12

S’inspirer des meilleures pratiques pour assurer une planification exemplaire des voies réservées en fonction des possibilités d’achalandage du transport collectif et en évitant d’augmenter la capacité routière.

Recommandation 13

S’assurer que l’augmentation de l’offre de services de transport collectif ne soit pas ralentie à moyen terme par les surcoûts liés à l’électrification des flottes d’autobus.

Recommandation 14

Utiliser des critères de sélection objectifs et précis pour éclairer la prise de décision quant aux projets de transport collectif et accroître la transparence.

Recommandation 15

Établir des mécanismes de suivi du PSD et diffuser les résultats de façon systématique.

Recommandation 16

Faire preuve de leadership en assumant les responsabilités que confère la Loi sur l’Autorité régionale de transport métropolitain afin d’assurer l’intégration des différents modes de transport des personnes.

Partager cette page

Rester informé

Restez informés : en vous abonnant aux envois, vous recevrez régulièrement des informations sur nos activités.

S'abonner à nos envois

Devenir membre

Avec le soutien de ses membres individuels ou corporatifs, Vivre en Ville participe depuis 1995, au développement de collectivités viables partout au Québec. Devenez membre et associez-vous à notre mission.

Devenir membre